Message - VUE DE DÉTAIL

Co-bénéfices pour la santé et l'environnement

Passer du temps dans la nature présente de nombreux avantages pour la santé, notamment pour la santé psychique.

 

Le département de médecine de famille d'Unisanté et le Centre interdisciplinaire pour la durabilité de l'Université de Lausanne ont publié une revue de littérature complète et interactive dans la Revue Médicale Suisse (fr/an). Ces pages présentent l'état actuel des connaissances pour les professionnels de la santé afin de guider la société vers une plus grande durabilité.

L'analyse montre qu'un véritable changement de paradigme est nécessaire dans notre société, dans le système de soins de santé et dans la compréhension de la santé. Des études montrent que dans ces domaines, grâce à certains changements structurels et à des modifications du comportement individuel, il est possible de réduire les incidences sur l'environnement et d'obtenir en même temps des co-bénéfices directs pour la santé. Les auteurs concluent qu'il est nécessaire de repenser les concepts de santé, de maladie et les services de santé qui en découlent.

  • à l'article  (fr/an)
  • Résumé (fr/al) : Le concept de "co-bénéfices" de la santé et de l'environnement

L’essentiel en bref

• L'article présente l’état des connaissances actuelles à l’intention des professionnels de santé pour accompagner une évolution vers plus de durabilité au travers du concept de «co-bénéfices» santé-environnement.

Le concept de «co-bénéfices» décrit l’impact favorable pour la santé humaine de mesures visant à réduire les dégradations environnementales, ou à l’inverse, de préservation de l’environnement en lien avec des mesures de promotion de la santé. En pratique clinique, il permet d’encourager des changements de comportement individuels dans une optique de double bénéfice.

• Les professionnels de santé ont un rôle important à jouer pour faire évoluer les habitudes alimentaires de la population (moins de produits d’origine animale, plus de ­céréales, fruits et légumes). Ils peuvent encourager la pratique de la mobilité active et contribuer à préserver la biodiversité en soulignant les bénéfices des espaces verts ­urbains, favorables à la pratique d’une activité physique et à une meilleure gestion du stress.